Brillombres & Diombres
Kyaaah =D
Bien le bonjour ( ou le bonsoir, hein ;D ) invité ! Tu es présentement sur le forum RPG Brillombres & Diombres. Si jamais tu as envie de voir un peu comment le forum fonctionne, n'hésite pas à aller faire un tour dans la partie Règlements et dans la partie Contexte, et, s'il te reste des questions, vas faire un tour dans la section prévue à cet effet =) !

Alors ? Il te plait, le forum ( si si, essaie pas de mentir, je te vois venir ^^' ) ? Super (: ! Pour nous rejoindre, c'est le magnifique bouton « S'enregistrer » tout en haut !

À bientôt, j'espère <3


Voulez-vous faire retourner le monde comme avant, ou préférez-vous entraîner sa destruction ? Le destin repose entre vos seules et uniques mains ...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1

Aller en bas 
AuteurMessage
Remeza Veyces
Admin - Guide Brillombre
avatar

Messages : 111
Asaras : 6461
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part dans leurs sombres rêves ....

Feuille de personnage
Greffe: Flammes jaillissant des paumes durant quelques secondes
Particularité:
En couple avec : Personne

MessageSujet: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Lun 2 Aoû - 21:01

Le comment du pourquoi
Rencontre ...

Tu te réveilles, lentement. Si lentement, doucement. Tu pousses un miniscule soupir, presque qu'inauhdible. Aujourd'hui est une nouvelle journée sans lui ... À son grand malheur. Sauf que tu allais affronter, les paumes ouvertes, prête à encaisser les coups.

Aujourd'hui était aussi ton premier cours de formation d'un Brillombre. Est-ce que c'était un Eleombre ? Tu avais très envie de savoir. Tu n'avais pas envie de former un Eleombre, mais tu le devrais. Après tout, tu ne les connaissais pas. La personne qui t'avait enseignée la Voie ne t'avait rien dit. Après tout, elle-même ne savait pas qu'une prophétie existait. Alors, comment réussir à former un Eleombre ? Tu ne le savais pas, mais avant de faire, de dire ou de te préparer à n'importe quoi, il fallait voir. Il te dirait si Shaora l'a élu, si elle avait dans son coeur ce ... cette chose.

Sans t'en rendre vraiment compte, tu étais déjà habillée et sortis dehors. En réfléchissant, tu ne t'étais même pas rendue compte que tu sortais dehors, et que tu étais en direction des dortoirs. En y rentrant, le jeune homme s'y trouvait. Bien-sûr, tu entra les yeux fermés dans son petit local, pour respecter son intimité. Tu trouvas très vite la table, tu y déposas le message.

« Au lac se trouve la personne qui détient la clé de la découverte de la première réponse. »

Puis tu repartis sans jamais ouvrir les yeux. Ce n'est que quand tu quittas les dortoirs que tu ouvris les yeux et tu te dirigeas vers le lac. Lorsque tu arrivas, tu te détendis. Tu ne le savais pas pourquoi, mais une tension s'était installée en toi. Pour te calmer, tu te dirigeas vers le lac. Tu enlevas tes vêtements, puis sauta dans le lac. L'eau était glacée, parce qu'il était tôt, environ 5 heures environ. Tu nageas un peu, puis remonta vers la rive. Tu te réhabillas, puis te dirigeas vers des rochers. Tu sautas, bondis un peu partout. Sauter, sauter, sauter. Tu étais perchée, tu dansais un peu. Pour te soulager, un peu comme une gestuelle qu'on t'avait apprise, pour te relaxer avant un cours. Tu devrais l'apprendre à ce jeune homme très rapidement, pour qu'il puisse être en harmonie avec lui avant même le début du cours.

Parlant de ce jeune adulte, il devrait bientôt arriver, puisqu'il était 6 heures moins 15. Lui devait arriver vers 6 heures. Tu étais donc encore perchée, sauf que maintenant tu étais dans un arbre.

Puis il arriva ...

♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫





Dernière édition par Remeza Veyces le Mar 10 Aoû - 21:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecoledesmarchombres.1fr1.net
Onoel Vaders
Groupe Faly [ Bri' ]
avatar

Messages : 14
Asaras : 6079
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Greffe: Non
Particularité: Il ne sait pas son passé et a de la difficulté à retenir quelque chose.
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Mar 3 Aoû - 12:16

Le vide … Le vide … Le vide.
Total.
Un sommeil sans rêves, un sommeil noir.
Il ferme les yeux, pour se laisser tomber. C’était tout simple, aller … Comme la veille. C’était tout simple, mais pourtant il avait beaucoup de difficulté à le faire. Il avait peur du vide, de ce vide. C’était toujours noir, avec certaines voix, comme dans son coma … Il détestait ça, mais il n’avait pas le choix. Alors, il ferma les yeux, prêts à affronter …

Il s’endormit.

***

« Que sont-les rêves oubliés ? »
« Des espoirs pour de nouveaux rêveurs. »
« Quelle est la limite absolue ? »
« L’horizon que nous franchissons. »
« Que sont les ténèbres ? »
« Quelque chose qui dévore le cœur des Hommes. »
« Qu’est-ce que la connaissance de l’autre, pour l’Homme ? »
« Sa destruction. »
« Qu’est-ce qu’une fleur qui fane ? »
« Un ami oublié. »
« Que sais-tu de l’amour ? »
« C’est un truc que j’ai toujours rêvé avoir. »
« Quand tu regardes le ciel, à quoi penses-tu ? »
« Mes souvenirs flottent là … »
« Est-ce que tu veux t’envoler ? »
« J’ai déjà ouvert mes ailes. Il me suffit maintenant de trouver une raison de sauter. »

***

Un cri. Un seul et unique.

Celui d’Onoel. Il venait de se réveiller. Encore un fois, il avait rêvé à des questions, sauf que cette fois il n’y avait pas de pourquoi et ce n’était pas lui qui demandait des questions. Il répondait. Se levant rapidement, il sursauta en voyant une note sur son bureau. La veille, quand il s’était endormi, il n’y avait pas de note … Quelqu’un était donc entré dans sa chambre ! Peut-être … ce … cette fille … celle qu’il avait rencontrée à l’entrée … celle qui lui avait caressée la joue de sa main gauche, qui était tellement douce …

Il secoua la tête. Il faudrait qu’il arrête de penser à cette … fille. Soupirant, il regarda la note déposée sur sa table.

« Au lac se trouve la personne qui détient la clé de la découverte de la première réponse. »

Que … ? Il partit. Enfila une veste, puis sortit en refermant la porte doucement, même s’il l’avait fait rapidement. Il décampa assez vite, sortit en courant des corridors, descendit vers l’entrée. S’arrêta un peu … En espérant la revoir. Mais non, alors il repartit, en soupirant un peu et ce ne fût qu’en franchissant la lisière de la forêt qu’il cessa de se retourner. Il courait, encore et encore, n’était pas très essoufflé. Il était habitué, après les longs temps qu’il avait passé à courir pour réhabituer son corps quand il venait de sortir du … coma. Il frissonnait encore, rien qu’à y penser.

Déjà il était arrivé au lac. Il s’arrêta de courir, Onoel marchait maintenant à un rythme normal. Il regardait un partout autour de lui. C’était joli. Un peu d’arbres, de gros rochers, et surtout beaucoup d’eau. Il pouvait entendre la douce sérénade des oiseaux.

Puis il la vit. Elle était belle, du moins de ce que tu voyais, parce que son visage était caché sous une .. cape ? Ses yeux étaient clos. Elle bougeait, de gauche à droite, en avant et arrière, sur un rocher. Comme diable pouvait-elle faire cela, sur un si petit rocher, les yeux clos ? Onoel, lui, dès qu’il fermait les yeux, il était déstabilisé, ne pouvait plus rien faire. Alors, elle, elle en avait de la chance … ! Sauf qu’il n’était pas sûr. Étais-ce vraiment elle ?

Indécis, il réfléchit. Puis trouva ce qu’il allait faire. Il partit en courant, sauta de branche en branche, de rocher en rocher, puis sauta. L’ultime saut. Il souleva le pied, puis frappa. La fille ne daigna même pas ouvrir les yeux …

[ Je suis plutôt déçu de ce RP, mais bon … Je me rattraperais au prochain, promis ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Remeza Veyces
Admin - Guide Brillombre
avatar

Messages : 111
Asaras : 6461
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part dans leurs sombres rêves ....

Feuille de personnage
Greffe: Flammes jaillissant des paumes durant quelques secondes
Particularité:
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Mar 3 Aoû - 17:51

[ Comme tu as accepté dans le MP, voilà. Je n’ai pas beaucoup contrôlé, juste un peu. Tu pourras faire ta réaction, bien entendu ^^’ ]

Le garçon était arrivé. Avait cherché. Puis frappé.

Tu souriais. D’un grand sourire, d’un sourire heureux. Tu le savais. Rien qu’en l’entendant. Brillombre. Tu poussais un soupir de soulagement, heureuse. Premièrement, ton élève avait un caractère défensif, juste à le voir attaquer. Il avait peut-être peur de quelque chose … Deuxièmement, tu n’aurais pas à enseigner quelque chose que tu ne connais pas. Troisièmement, ton élève avait l’air … prometteur. Son coup était bien placé, assez rapide, mais pas assez pour toucher. Sauf que toi, tu avais beaucoup d’années d’entraînement, tu avais passé tout les examens et tu étais Maître Brillombre, alors que lui n’était qu’un apprenti. Enfin bref, en souriant toujours, tu te glissa derrière lui. Caressant du bout des doigts sa joue, tu retournas alors devant lui, lui prenant la main, tu bondis, l’emmenant avec toi dans ton saut. Il avait l’air de te suivre. Tu grimpas, il grimpa, tu l’emmenas en haut d’un autre arbre, plus haut. Encore, tu avais les yeux fermés. Tu ne les ouvrirais pas tout de suite, non, non pas tout de suite, tu voulais attendre. Tu savais que tu devais continuer à te pratiquer, la personne qui t’avait enseigné la Voie t’avait beaucoup entraînée à vivre les yeux fermés. Tu en étais devenue à garder les yeux fermés par réflexe.

Tu avais emmené ton élève dans un arbre, assez haut. On y voyait tout de même très bien le paysage. Le lac, s’étendant, les rochers qu’i s’y trouvaient, la forêt un peu plus loin, la plaine en arrière … Puis tu arrêta de monter, vous étiez rendus en haut. Tu te retournas, face à ton élève. Encore, tu avais les yeux fermés, tu n’avais toujours pas vu ton élève. Tu avais assez hâte de le voir.

Tu attendis un peu. Puis tu dévoilas ton visage, puis ouvrit les yeux. Tu souriais encore, en le voyant. De ta douce voix, tu lui adressas tes premières paroles.

- Onoel. Enchantée. Je suis Remeza, une Brillombre. Je t’enseignerais la Voie.

Tu attendis un peu avant de continuer tes paroles, histoire réfléchir un peu, parce que … Tu baissas la tête.

- Est-ce que tu as fait connaissance avec … Shaora ?

Tu vis sa mine intriguée.

- Une fille, si belle pour tous les hommes. L’as-tu vue le jour de ton entrée ?

Tu te le demandais bien. Oui, non ? Tu saurais ainsi si tu avais eu raison au début.



[ Je ferais mieux au prochain post ... sauf que là il y a des orages alors je voulais me dépêcher pour pas que ça plante x) ]

♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecoledesmarchombres.1fr1.net
Onoel Vaders
Groupe Faly [ Bri' ]
avatar

Messages : 14
Asaras : 6079
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Greffe: Non
Particularité: Il ne sait pas son passé et a de la difficulté à retenir quelque chose.
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Sam 2 Oct - 23:24

[ Oh bon sang ... sincèrement désolé Remeza ! J'ai pris beaucoup de temps ... mais bon ^^' Merci de m'avoir attendu =) ]

Elle barra son coup. Puis elle se glissa en arrière de lui à l'instant même. Comment avait-elle pu faire cela , en à peine quelques infimes secondes ? Une chose était sûre, c'est que c'était bien elle. Elle caresse la joue d'Onoel, son cœur accélérant un peu plus. Pourquoi faisait-elle ça, comme la ... fille à l'entrée ? Elle repassa en avant, puis elle te prit la main. Elle commençait à sauter, et Onoel la suivait. Elle avait les yeux encore clos. Comment arrivait elle à faire ça ? Ils grimpaient dans un arbre un peu plus haut, puis ils arrivèrent à une belle branche sassez solide. Elle s'avança un peu, toujours les yeux fermés. Et elle ne tombait pas ! Onoel était poussé d'admiration, quand même. Elle était vraiment bonne, cette femme. Elle avait les yeux fermés, et pourtant elle réussissais à faire tout comme normale. Comment alors étais-ce quand elle avait les yeux ouverts ? Il avait presque peur de le découvrir. Elle se retourna face à lui, enlevant le voile qu'il y avait, puis ouvrit ses yeux. Ils étaient très beaux. D'un vert, un magnifique. Totalement magnifique. Elle avait les lèvres assez rosée, quelques gouttelettes caressaient doucement son visage, sûrement qu'elle s'était trempée. Elle avait un petit nez, qui encadrait bien son visage. Elle était drôlement vêtue, mais cela lui allait très bien.

- Onoel. Enchantée. Je suis Remeza, une Brillombre. Je t’enseignerais la Voie.

Elle s'appelait Remeza. Un nom qui lui allait à merveille, également. C'était à elle qu'Onoel allait prêter sa vie, ses espoirs. C'est à elle qu'il allait tout confié, c'est elle qui allait tout lui montrer. Elle seule possédait les réponses. Les réponses qui étaient essentielles à sa suite. Elle baissait la tête ... Pourquoi ? Elle qui était si belle, qui avait l'air sûre d'elle, elle qui avait fière et forte ... pourquoi baissait-elle la tête ?

- Est-ce que tu as fait connaissance avec … Shaora ?


Shaora ? Il ne comprenait pas. Qui étais-ce, Shaora ? Il faillit lui répondre, mais sûrement ayant elle vu sa mine intriguée, elle allait sûrement t'en dire plus.

- Une fille, si belle pour tous les hommes. L’as-tu vue le jour de ton entrée ?

Oui, il l'avait vu. Il s'en rappelait. Très bien. Cette femme si magnifique ... Il baissait les yeux.

- Oui ... oui je l'aie vue.

Pourquoi donc voulait-elle savoir ça ?

[ Voilà ! Il est pas vraiment super ... mais bon. J'ai répondu, et c'est ça l'important ! J'ai hâte de voir ta réponse ^^' ]


Revenir en haut Aller en bas
Remeza Veyces
Admin - Guide Brillombre
avatar

Messages : 111
Asaras : 6461
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part dans leurs sombres rêves ....

Feuille de personnage
Greffe: Flammes jaillissant des paumes durant quelques secondes
Particularité:
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Jeu 23 Déc - 14:18

[ Onoeeel ! Zut, zut ! J'ai pris plein de temps, désolée, désolée ! J'ai pas fait exprès ... j'espère que tu m'en veux pas trop ! ]

- Oui ... oui je l'aie vue.


Tu aurais pu crier. Hurler, pleurer. C'était tout simplement impossible ... il ne pouvait pas l'avoir vu ... tu ne voulais pas. Tu ne voulais pas former un Eleombre, c'était impensable. Pourtant, tu t'étais engagée, alors qu'il soit Eleombre ou pas, tu devrais le former. Tu devrais tout de même avoir honte, Remeza. Tu as peur, tu te fis aux apparences ! Tu n'as jamais rencontré un Eleombre, tu ne peux pas savoir ce que c'est, tu ne pas dire ce que c'est. Alors, ne juges pas ! Une chance que ta maitre n'était pas là, elle n'aurait pas été très fière de toi ...

Tu t'approches de lui, il faut absolument que tu vérifies. Tu poses ta main sur son dos cherchant la marque. Rien, totalement rien. Soit il te mentait, soit il y avait quelque chose que tu ignorais. N'y penses plus pour l'instant, Remeza, commences ton cours, il n'a pas la marque. Il n'est pas de la prophétie, c'est sûr, tu n'as donc pas à avoir peur.

- Bien. Onoel, nous allons commencer par descendre de cet arbre, puis je vais te montrer quelques exercices qu'il faudra que tu fasses à chaque fois, avant mon cours.


Tu commençais donc à descendre, ton apprenti faisait de même. Vous finissez par atteindre le sol.

- Commençons par un peu de course, cela permettra à notre corps de s'échauffer un peu. C'est bon ? Viens !

Tu t'élançais, en même temps que lui. Vous courriez aux bords du lac, le soleil éclairant votre peau. Vous passiez entre les arbres, esquiviez des rochers, tout en évitant de trébucher dans le sable qui cachait de nombreux obstacles. Après environ 20 minutes, tu t'arrêtais. Votre course était terminée, il était maintenant temps de passez au exercice, mais avant, regardes bien Onoel. Il a l'air de tenir le coup, tu ne trouves pas ? Son souffle est court, mais c'est un bon début, il a réussi à suivre ton rythme sans trop de difficulté. Lui adressant un large sourire, tu continuais.

- L'endurance ne te poses pas beaucoup de problèmes, mais nous allons tout de même l'endurcir, chaque matin. Ce n'est pas à négliger, et si tu n'es pas d'accord, tu peux quitter, puisque c'est la base de ton entraînement. Ça va ? Bien, passons donc aux exercices.


Tu lui montrais donc divers exercices, en prenant de lui dire à chaque quelle partie de son corps forçait. Il les faisait après toi, pour te permettre de corriger ses erreurs. Vous terminez donc.

- Parfait. Nous pouvons maintenant débuter le cours. Viens, approches-toi de l'eau.

Tu le regardes s'approcher.

- Dis-moi, Onoel, sais-tu nager ?

Un sourire heureux, un sourire rieur se dessine sur ton visage ...

[ J'ai pris plein de temps, et en plus c'est nul =/ Désolée =( Au fait, la couleur de Rem' c'est Teal. ]

♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫





Dernière édition par Remeza Veyces le Jeu 23 Déc - 14:21, édité 3 fois (Raison : Erreur à corriger x))
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecoledesmarchombres.1fr1.net
Onoel Vaders
Groupe Faly [ Bri' ]
avatar

Messages : 14
Asaras : 6079
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Greffe: Non
Particularité: Il ne sait pas son passé et a de la difficulté à retenir quelque chose.
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Dim 26 Déc - 23:54

[ Pas d'inspiration au « Il » alors je fais au « Je » x) ]

Mon maitre paraissait étonnée et je ne comprenais pas pourquoi. Je n'avais rien dit de mal ... non ? Je n'en étais vraiment plus sûr. Et cela me rendait mal à l'aise. Pourquoi paraissait-elle si étonnée ...même douteuse ? Elle n'allait tout de même pas abandonner ma formation, non ? Je commençais à m'inquiéter sérieusement, moi aussi, mais elle commençait à s'approcher de moi. Je me demande bien pourquoi sauf qu'elle ne dit rien. Elle se contente de poser sa main sur mon dos, en cherchant quelque chose, sans le trouver. J'aurais eu envie de lui demander quoi, mais je n'ai rien dis. Ce n'était sûrement pas de mes affaires ... et si ce l'était, elle me le dirait en temps venu. J'en étais sûr.

- Bien. Onoel, nous allons commencer par descendre de cet arbre, puis je vais te montrer quelques exercices qu'il faudra que tu fasses à chaque fois, avant mon cours.

Je commençais donc la descente, en même temps qu'elle. Je suivais son rythme, descendant branche par branche, lâchant une ou deux fois, me rattrapant toujours de justesse. Pour finir sur le sol, à côté de mon maitre. La descente était terminée.

- Commençons par un peu de course, cela permettra à notre corps de s'échauffer un peu. C'est bon ? Viens !

Je m'élance et elle me suit. Pourtant, c'est elle qui maintient le rythme. Alors je dois me contenir et le suivre, même si ce n'est pas celui que j'aurais choisi. Nous zigzaguons habilement entre les arbres et les rochers, j'évitais pile de trébucher à cause des pierres dans le sable, au bord du lac. Le soleil l'éclaire joliment et il reflète sur ma peau qui prend un teint légèrement foncé. Je commence par contre à en avoir assez, l'air commence à me manquer, j'ai le souffle court ... pourrait-elle s'arrêter un peu ?

Il faut croire qu'elle avait entendu mes pensées, puisqu'elle s'arrêtait.

- L'endurance ne te poses pas beaucoup de problèmes, mais nous allons tout de même l'endurcir, chaque matin. Ce n'est pas à négliger, et si tu n'es pas d'accord, tu peux quitter, puisque c'est la base de ton entraînement. Ça va ? Bien, passons donc aux exercices.

Elle commence à me montrer quelques exercices, en disant quelle partie de mon corps s'étire ou s'échauffe lorsque je le fais. Je les effectue à sa suite, puis elle me corrige. Quelques points seront à retravailler, mais ce n'était que ma première fois.

- Parfait. Nous pouvons maintenant débuter le cours. Viens, approches-toi de l'eau. Dis-moi, Onoel, sais-tu nager ?

Un sourire rieur apparaît sur son visage, ce qui l'illumine encore plus. Mais moi, je n'avais pas envie de rire. Du tout ... puisque non, je ne savais pas nager.

- Ne ... Non, je ne sais pas ... nager ...


[ Pas grave pour le retard ^^' Et en passant, merci pour le site ! La nouvelle couleur d'Onoel c'est Goldenrod (= ]
Revenir en haut Aller en bas
Remeza Veyces
Admin - Guide Brillombre
avatar

Messages : 111
Asaras : 6461
Date d'inscription : 02/05/2010
Age : 24
Localisation : Quelque part dans leurs sombres rêves ....

Feuille de personnage
Greffe: Flammes jaillissant des paumes durant quelques secondes
Particularité:
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Jeu 20 Jan - 20:42

- Ne ... Non, je ne sais pas ... nager ...

Une sourire rieur apparait sur ton visage en même temps que tu éclates de rire voyant sa mine gênée et déconfite. Ton rire était vrai, paisible, serein. Ton apprenti s'inquiétait pour un rien, il n'avait aucune honte à ne pas savoir nager, après tout, toi, quand tu étais arrivée à l'académie, courir c'était pas ton point fort, la bataille c'était comme un matin embrumé - tu ne savais jamais quoi faire -, l'escalade c'était tout ce qu'il y avait de plus crevant, en bref, tu étais nulle. Sauf que pour ta maître, c'était le dernier des soucis, elle disait que c'était avec un rien au départ que l'on construisait des tours immenses. Tours immenses que tu avais finis par atteindre, pourtant ... tu n'étais pas au maximum de tes capacités. Tu savais très bien que l'on ne cessait jamais mais bien jamais d'apprendre, même que tu n'avais qu'à peine commencer à apprendre et à être libre, de ta manière. Pour ton maître, la Liberté, ce n'était pas de faire ce que l'on veut quand on veut, bien au contraire. La Liberté, la vraie, celle avec un L, c'était de comprendre que nos choix ne concernaient que nous et nous-mêmes. Il fallait se comprendre pour ne pas s'emprisonner et accepter ainsi que comprendre les choix des autres parce que c'était eux qui les avaient faits et qu'ils étaient heureux, même s'ils étaient ailleurs, loin de nous. Pour toi, la Liberté se définissait aussi de cette manière et tu avais appris à accepter les choix des autres et tu avais finis par réussir à te comprendre sans t'emprisonner.

C'est avec un sourire que tu répondis à ton élève.

- Ce n'est pas très grave que tu ne saches pas nager, je te montrerais. Je te conseille pour l'instant d'enlever tes vêtements si tu ne veux pas les mouiller car quand nous sortirons, il sera tard et il fera froid alors ce serait bien d'avoir des vêtements dans lesquels tu puisses ne pas geler !

Tu commençais à enlever quelques vêtements, comme ta veste, tes souliers, tes bas et tu commençais à enlever ton chandail quand tu vis sa mine mal-à-l'aise. Tu éclatais à nouveau de rire, puis tu ouvrais la bouche pour parler afin de mettre ton élève à l'aise.

- Eh bien, on dirait que tu n'aimes pas te mettre à nu ou bien voir des gens nus. On va donc retarder un peu nos plans de baignade et commencer par un autre exercice. Mmmmm, laisse-moi réfléchir ... tiens, j'ai trouver ! On va commencer par enlever un morceau de vêtement, n'importe lequel, sauf les souliers, vestes et autres petites pièces inintéressantes. Ensuite, et bien ... tu verras ! dis-tu avec un petit sourire.

Tu finis donc d'enlever ton chandail, laissant presqu'à découvert tes seins, mais tu n'avais pas peur ni aucune honte. On ne devait pas avoir peur de son corps, autant de le regarder que de le montrer. Notre enveloppe charnelle était ce que nous avions de plus cher pour exprimer notre pensée, il était le prolongement de tout désir, on devait donc y faire attention et ne jamais en avoir honte.

Une brise vint secouer tes cheveux, tu respiras un bon coup l'air frais qui pénétrait tes poumons. Tu levais un peu le regard, te souvenant de la première fois où il avait vu ton corps et où tu avais vu le sien. C'était une journée pas tellement ensoleillée, autant dans ton cœur qu'à l'extérieur. Quelques fois, Il t'avait demander si tu voulais t'offrir à lui, mais jamais tu n'avais accepter. Tu avais peur qu'elle se manifeste à cet instant, qu'elle brise le moment et qu'elle le blesse. Lui n'avait pas peur mais toi si, tu hésitais tellement, tu avais peur ... Il avait su te mettre à l'aise, trouver les bons mots pour estomper ta gêne et ta peur, surtout.

Tu secouais vaguement la tête, ce n'était pas du tout dans ton genre de penser à cela, surtout pas en plein cours ! Tu te concentrais donc à revenir au cours et surtout à ne plus penser à lui, mais son départ te faisait si mal ... tu n'avais toujours pas pu l'accepter. Même si tu avais compris que tu devais accepter les choix des autres, le fait qu'il n'était plus auprès de toi physiquement n'était pas son choix ni le tien, on l'avait tué. Qui, quand, comment, pourquoi, tu n'en avais jamais rien su. La seule chose dont tu te souvenais, c'est que tu avais mal, terriblement mal. Tu l'avais perdu physiquement à jamais. Et en plus, tu croyais l'avoir perdu en entier, mais tu avais tort. Ton maître t'a appris à apprivoiser Elrulind mais aussi la douleur de son départ. Tu avais appris cette journée-là qu'il n'était et qu'il ne serait jamais parti totalement. Il était toujours imprégné dans ton cœur, dans ton âme, dans tes pensées, dans ton esprit, dans ta vie, dans tes mouvements, dans ton corps. Il était auprès de toi, sans que tu puisses le voir ou lui parler mais il était là et il ne te quitterait jamais. Tu ne serais jamais seule ...

La seule chose qui te tira de tes pensées est que ton apprenti avait commencer à enlever un des vêtements qui couvraient son corps. Il n'avait pas pris beaucoup de temps, il avait compris ... cette pensée te fit sourire. Si cela se continuait ainsi, ton apprenti ne promettait pas seulement d'être prometteur mais tu risquais de créer de grands liens avec lui, puisqu'il n'avait pas l'air d'avoir de la difficulté à te faire confiance. C'est en souriant que tu attendis qu'il finisse d'enlever son vêtement pour continuer à parler et expliquer un peu plus le fonctionnement de l'exercice ...

[ Pardon pour le retard, j'ai presque pris un mois à répondre ... désolée, j'essaie que cela ne se reproduise plus ^^' ! Oh et puis pardon de contrôler encore un peu ton personnage mais comme tu me l'as déjà dit dans un MP, ça ne te dérange pas trop ... j'espère que c'est pas trop grave, et puis je lui ai pas fais faire de grands trucs alors =) ]



♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫ ♪ ♫



Revenir en haut Aller en bas
http://www.ecoledesmarchombres.1fr1.net
Onoel Vaders
Groupe Faly [ Bri' ]
avatar

Messages : 14
Asaras : 6079
Date d'inscription : 02/08/2010

Feuille de personnage
Greffe: Non
Particularité: Il ne sait pas son passé et a de la difficulté à retenir quelque chose.
En couple avec : Personne

MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   Sam 12 Fév - 10:00

[ Non non, c'est pas grave que tu contrôles un peu mon perso ^^' Par contre, je suis moi aussi franchement désolé du retard que j'ai pris. Si ça continue comme ça, il nous faudra bien un an avant de finir le cours ... xD ! J'essaie que cela ne se reproduise plus, moi aussi (= ]

Un joli sourire vient encadrer son visage, puis elle éclate d'un rire cristallin. Elle devait trouver ma situation drôle mais pourtant je sentais qu'elle n'était pas là complètement. Son regard était éloigné, vague, il était clair qu'elle revoyait un de ses souvenirs. Quelque chose qui, pour moi, serait sûrement impossible toute ma vie. Que pourrais-je faire d'autre, après tout ? J'avais du mal à retenir quoique-ce-soit depuis mon accident, alors comment ferais-je pour me rappeler un souvenir ? C'est malheureusement impensable. J'aurais bien aimé, moi aussi, avoir des souvenirs à m'accrocher, à chérir, à protéger, mais j'ai failli à cette tâche. Et le pire dans tout ça, c'est que je ne me souviens de rien avant. Rien. Pas même une maigre lumière, pas même un faible sourire, pas un éclat de rire, rien. Juste le néant et les ténèbres.

Comment diable m'étais-je donc fracassé la tête si fortement ? Il en fallait tout de même assez gros pour pouvoir oublier totalement toutes les années passées ...

- Ce n'est pas très grave que tu ne saches pas nager, je te montrerais. Je te conseille pour l'instant d'enlever tes vêtements si tu ne veux pas les mouiller car quand nous sortirons, il fera froid alors ce serait bien d'avoir des vêtements dans lesquels tu puisses ne pas geler !


Elle commençait à enlever ses vêtements ; veste, souliers, chaussettes ... puis elle commençait à enlever son chandail. Je devais avoir trahis mes sentiments, elle devait avoir vu au travers du masque de mon visage car elle éclata à nouveau de son doux rire et recommença à me parler.

- Eh bien, on dirait que tu n'aimes pas te mettre à nu ou bien voir des gens nus. On va donc retarder un peu nos plans de baignade et commencer par un autre exercice. Mmmmm, laisse-moi réfléchir ... tiens, j'ai trouver ! On va commencer par enlever un morceau de vêtement, n'importe lequel, sauf les souliers, vestes et autres petites pièces inintéressantes. Ensuite, et bien ... tu verras !


Elle termina d'enlever son chandail. Je détournais un peu le regard. Sans savoir pourquoi, cette situation me mettait mal-à-l'aise. Pourtant, elle, elle avait l'air si sûre d'elle, et je ne pense pas qu'elle s'attendait à me voir troublé par cet exercice.

Je fermais les yeux, tout en respirant une bonne bouffée d'air alors qu'une brise caressait doucement mon corps. Je finis pour ré-ouvrir les yeux, mais je jetais mon regard vers le ciel. Le ciel était dégagé et le soleil commençait à se faire plus haut dans le ciel. Il y avait quelques oiseaux de diverses couleurs qui passait par là, mais mis-à-part cela, nous étions seuls. Personne n'était là autour, pourtant, j'avais l'impression de ne pas être seul. Je savais très bien qu'il y avait mon maitre, mais encore là ... il y avait quelque chose. Il y avait quelque chose, quelque part, que je sentais et que je n'arrivais pas à décrire. Étrange ...

Je poussais un soupir. Je devais en finir avec mes craintes. Je ne doutais pas que Remeza m'attendrait, mais tout de même. Je devais faire l'effort d'enlever quelque chose, après tout, c'était un exercice. J'étais venu dans cette académie de mon plein gré, j'avais choisi de suivre cet « apprentissage » de mon plein gré, en possession de toute ma raison alors je devais faire avec. C'était moi qui avait choisi d'être ici, ce matin. Pas l'inverse. J'aurais très bien pu me défiler si j'aurais changer d'avis. Je ne crois pas qu'elle m'en aurait voulu.

Sauf que j'étais là, maintenant. Je commençais par enlever toute les pièces qu'elle décrivait comme « inintéressantes », c'est-à-dire mes souliers, mes chaussettes, ma veste. Mais c'était bien beau tout ça, mais je devais enlever quelque chose d'autre. Je respirais un autre grand coup, puis je commençais à enlever mon chandail, que je déposais sur le sol. Je me retournais donc vers Remeza, toujours avec un malaise mais cette fois, ce n'était pas le même. En dessous de mon chandail, il y avait encore divers bandages qui cachaient mes cicatrices. Heureusement bien, sur le corps, je n'avais que très peu de cicatrices. Par contre, sur ma tête, c'était plus terrible ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le comment du pourquoi - Cours Faly N°1
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu] Qui, quand, où, pourquoi, comment ?
» La liste des choses que je n'aime pas sans savoir pourquoi
» Et si on séchait les cours ? |LIBRE|
» Une Etoile s'éteint, une autre renait... [Mort d'Etoile de Satin, Ceux qui veulent lui rendre hommage]
» '+' Le comment du pourquoi '+'

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Brillombres & Diombres :: Autour de l'Académie :: Le lac-
Sauter vers: